Qui suis-je ?

marine lasserre redactrice web

Je suis Marine Lasserre, docteure en linguistique et rédactographe. Rédactographe, ou un nouveau mot pour nommer plus qu’une entreprise, une fonction : celle d’une rédaction pointue, pour le web ou pour le papier, grâce aux services d’une spécialiste des mots. Car avant Rédactographe, il y a toujours eu les mots. La rédaction s’est présentée à moi comme une certitude. Mais qui suis-je ? Ces quelques mots, posés ici, vous permettront de mieux me connaître.

— Des mots

Les mots, j’ai commencé par vouloir les dire. Sur les planches des conservatoires de théâtre  de Toulouse puis Bordeaux, je me suis formée au métier de comédienne. Le corps, la voix, le chant, la danse, j’ai tout travaillé jusqu’à comprendre que pour moi, le texte passait avant tout. Amoureuse des auteurs, Racine, Lagarce, Noren, … je souhaitais avant tout dire leurs mots sans dénaturer leur volonté.

— Encore des mots

Dire les mots ne me suffisait plus, j’ai voulu les étudier. D’où viennent-ils ? Comment les crée-t-on ? Pourquoi certains sont-ils drôles, décalés, mal-à-propos ou incompréhensibles ? Alors j’ai poussé mes études jusqu’à un doctorat en Sciences du langage, spécialité Morphologie. Là, j’ai étudié la forme que peuvent prendre les mots, ces néologismes que l’on crée pour répondre à un besoin, à une envie. Besoin d’apporter une nouvelle dimension à son discours, besoin de pallier un manque lexical. Envie d’apporter une émotion particulière à son interlocuteur. Mon sujet de thèse : les composés néoclassiques, ces mots formés grâce à des éléments tout droit venus du grec ou du latin, ces mots normalement réservés au vocabulaire scientifique et qui inondent nos discours actuels, nous les non-grecologues et non-latinophones. Rédactographe vient de là, comme une histoire de mon parcours.

— Toujours des mots

Parce qu’à bien les étudier, ces mots, j’ai voulu les utiliser, les propager, les confronter au monde. L’écriture me suit depuis toujours : des carnets de poèmes quand j’étais enfant aux rédactions du lycée, des nouvelles écrites adolescente à une thèse de doctorat. La plume ou le clavier sont attachés à mes doigts qui trépignent quand ils n’ont rien à écrire. M’orienter vers la rédaction a été une évidence. Rédiger sur différents supports, m’adapter au sujet, m’amuser à nommer. De nos jours, les plumes se font rares, alors que la communication digitale explose et avec elle des contenus par milliers. Avoir un contenu de qualité, optimisé pour un bon référencement naturel par les moteurs de recherche, agréable à lire, est devenu un défi aujourd’hui pour tous les acteurs présents sur le web. C’est ce défi que je vous propose de relever avec Rédactographe : rédaction, storytelling, référencement naturel, laissez faire une spécialiste !

— Pour en savoir plus sur mon parcours, regardez mon CV ! —