cocon sémantique

cocon sémantique n. m. La toile d’araignée de votre site qui vous permettra de capturer vos prospects si elle est bien ficelée.

Actuellement, beaucoup de sites sont encore construits en fonction de l’offre et des services que propose l’entreprise. Ainsi les menus et sous-menus que l’on trouve, ne répondent pas aux besoins réels des internautes. Le comportement des internautes sur Google évolue. Pour pallier cela, il faut mettre en place une bonne stratégie de référencement. Avant même la création de votre site il faut penser à l’élaboration de son cocon sémantique.

Cocon sémantique : définition

Le cocon sémantique est une stratégie de liaison des pages d’un site web en ciblant son contenu rédactionnel et son maillage interne. Il va mettre en place l’architecture de votre site et lui donner un univers sémantique afin d’optimiser la navigation interne de votre site. Il s’agit de donner du sens entre les liens internes faits sur votre site, en les reliant par thématiques par exemple. Ces liens permettent aux robots de Google, les crawlers, de naviguer facilement d’une page à une autre. Mieux ils parcourent le site, mieux ils l’indexent, mieux ils le proposent en réponse à des requêtes d’utilisateurs.

Le but de la mise en place d’un cocon sémantique ? Optimiser encore et toujours votre référencement naturel. Vous faire remonter dans la page de résultats de Google, en maximisant la circulation à l’intérieur de votre site.

Les étapes du cocon sémantique

Réflexion humaine en amont

Tout commence par définir le profil de vos cibles types. Cela vous permet de savoir ce qu’elles veulent, quelles sont leurs attentes et pouvoir y répondre au mieux. Anticipez les requêtes que vos cibles pourraient mettre sur internet. Par cette démarche vous suivez la volonté de Google : la satisfaction des internautes. Pour cela il faut passer par une recherche approfondie de mots-clés pertinents.

Un jeu de construction

Il va falloir établir votre maillage interne. Il consiste à définir l’arborescence de votre site, l’organisation et les liens entre vos différentes pages, pour créer du trafic interne. Ce maillage interne va guider les crawlers dans votre site, de la manière dont vous voulez qu’ils circulent. Il leur permet de comprendre rapidement les différentes pages et contenus que vous offrez. Vous créez votre arborescence en fonction du degré de spécificité de vos mots-clés, cela vous permet de déterminer vos différentes pages. Vous allez ainsi pouvoir décider du cheminement que vous voulez faire faire aux crawlers, pour aller d’une page à une autre. Pour cela, réfléchissez aux mots-clés que vous allez relier entre eux et qui permettront de glisser de page en page. Vous maîtrisez la vague pour faire surfer les crawlers !

SEO sur le champ !

Pensez également à travailler vos contenus. Plus un contenu est travaillé, plus les crawlers vont comprendre rapidement la thématique d’une page. Pensez ainsi à utiliser le champ lexical de vos mots-clés. En effet, lorsque les robots de Google scannent une page, ils se basent sur les champs lexicaux utilisés pour comprendre son thème et indexer la page en fonction.

Toute technique est bonne à prendre pour être dans les petits papiers de Google :