cocon sémantique

cocon sémantique n. m. La toile d’araignée interne de votre site qui vous permettra de capturer votre cible si elle est bien ficelée.

Actuellement, beaucoup de sites web sont encore construits en fonction de l’offre et des services proposés par l’entreprise. Ainsi, les menus et sous-menus que l’on trouve ne répondent pas aux besoins réels des internautes cibles. En effet, une stratégie de référencement doit être fondée sur les intentions exprimées par les internautes. Quelles sont les requêtes effectuées sur Google ? Comment y répondre ? L’élaboration d’un  cocon sémantique permet un bon positionnement sur les moteurs de recherche, grâce à la multiplication de pages sémantiquement proches. Voyons un peu cela…

Qu’est-ce qu’un cocon sémantique ?

Le cocon sémantique c’est une stratégie SEO spécifique qui consiste à organiser et lier les pages d’un site web entre elles qui partagent la même thématique. Concept inventé par Laurent Bourelly en 2004, le cocon sémantique va passer par l’optimisation du maillage interne ainsi que du contenu rédactionnel. Les cocons sémantiques vont permettre une bonne mise en place de l’architecture de votre site, de sa structure. Ces cocons vont lui donner un univers sémantique et ainsi optimiser la navigation interne. Il s’agit de donner du sens entre les liens internes faits sur votre site, en les reliant par thématique. Ces liens permettent aux robots de Google, appelés des crawlers, de naviguer facilement d’une page à une autre. Mieux ils parcourent les contenus de votre site, mieux ils l’indexent, mieux ils les proposent en réponse à une recherche de votre cible.

Le but de la mise en place d’un cocon sémantique ? Optimiser encore et toujours votre référencement naturel. Donc, de vous faire remonter dans la page de résultats de Google, en facilitant la circulation à l’intérieur de votre site.

Quelles sont les étapes du cocon sémantique ?

Réflexion humaine en amont

Avant de produire un cocon sémantique, il faut définir le profil type de votre cible – ou de vos cibles. Quoi de mieux pour comprendre votre internaute cible que de se mettre à sa place ? Cela vous permet de savoir ce qu’il veut et quelles sont ses attentes, afin de pouvoir y répondre au mieux. Alors anticipez les requêtes que votre cible pourrait inscrire sur son moteur de recherche.  En pensant de cette marnière, vous suivez la volonté de Google : la satisfaction des internautes. Et pour cela il faut passer par une recherche approfondie de mots-clés pertinents. Réfléchissez-y. Quels mots-clés va taper votre cible dans sa barre de recherche ? Ces mots-clés seront classés selon leur volume de recherche : l’intérêt du cocon sémantique est de pouvoir positionner un site internet sur des marchés de niche grâce aux requêtes de longue traîne.

Cocon sémantique : un jeu de construction

Ensuite, il va falloir établir le maillage interne de votre site. Il consiste à définir l’arborescence de votre site, l’organisation et les liens entre vos différentes pages, pour créer du trafic interne. Ce maillage interne va guider les crawlers dans votre site, de la manière dont vous voulez qu’ils circulent. Il leur permet de comprendre rapidement toute la structure de votre site web, les différentes pages et contenus que vous offrez.

Une arborescence se crée en fonction du niveau de spécificité des mots-clés, afin de déterminer les différentes pages à développer. Nous avons ainsi le pouvoir de décider du cheminement que nuos voulons faire faire aux crawlers. Comment vont-ils se rendre d’une page à une autre ?

Certains mots-clés, plus génériques, seront placés sur des pages plus proches de la page d’accueil. Les mots-clés de longue traîne plus en profondeur. Cependant, avec le cocon sémantique, chaque page peut devenir à son tour page mère et être liée à différentes pages filles qui permettent de la renforcer.

Travaillez votre rédaction et votre SEO

Il faut travailler avec minutie vos contenus. Plus un contenu est travaillé – optimisation, champ sémantique–, plus les crawlers vont comprendre rapidement la thématique de la page, et mieux ils vont la positionner sur les pages de résultats. C’est pourquoi il faut penser à utiliser le champ lexical de vos mots-clés. En effet, lorsque les robots de Google scannent une page, ils se basent sur les champs lexicaux utilisés pour comprendre son thème et indexer la page en fonction.

Le silo, une alternative au cocon sémantique

Il y a autant de façons de penser et théoriser le cocon sémantique qu’il y a de référenceurs… Et certains parlent de silo. Similaire au cocon sémantique, une stratégie de silo consiste à aborder un ensemble de sujets concentrés autour d’une même thématique et de créer une arborescence dans laquelle chaque thème serait “étanche”. Ainsi, aucun lien interne n’est présent entre des pages appartenant à des silos différents. Pourquoi ? Parce qu’un site web ayant un contenu orienté sur plusieurs thématiques différentes complique la tâche des crawlers de Google. Cela a donc un mauvais impact sur la position du site dans les SERP.

Le siloing, ou maillage interne en silo, a été créé par Bruce Clay. L’idée globale est de créer des liens entre des pages d’une même thématique et uniquement entre eux. De cette manière, l’univers sémantique ciblé gagne en puissance et en confiance sur Google. Comme pour le cocon sémantique, on se concentre ici sur des mots-clés précis. De plus, ce concept est intéressant car il permet de se positionner sur plein de mots clés différents mais proches : pull bleu, pull rouge, pull jaune, etc.

Aucun référenceur web n’est d’accord sur la bonne méthode à adopter pour le référencement naturel d’un site web : cocon sémantique ou siloing ? Il n’y a pas qu’une seule bonne méthode, mais le cocon sémantique permet de faire des merveilles. Et c’est une technique à laquelle nous croyons, car elle s’adresse aussi bien aux internautes en recherche d’informations qu’aux moteurs de recherche qui indexent mieux le site. Une stratégie payante en référencement naturel !

Découvrez d’autres termes autour du référencement naturel :

Vous aimez le contenu ?

Nous aussi.

Arpentez tous les mois nos Rédactologies en vous inscrivant à notre newsletter.