25 Jan 2017 / par Marine / Dans Parcours / Leave a comment

Rédactographe : comment j’ai choisi le nom de mon entreprise

redacteur bordeaux

Choisir le nom de son entreprise, de sa marque, voilà un sujet difficile. Je pense même que c’est le plus difficile : il faut que ce nom soit compréhensible et prononçable (cela vous semble évident mais ne l’est apparemment pas pour certains !), il faut qu’il soit représentatif de l’entreprise, ou du produit, il faut avant tout que ce nom ne soit pas utilisé par une autre entreprise (et par là même, que le nom de domaine soit disponible). Bref, vaste programme !

C’est pourquoi les personnes spécialisées dans ce qu’on appelle le Naming sont en général très chèrement payées. Un concepteur-rédacteur trouvera, selon le brief créatif qui lui est donné, une centaine de noms, et la plupart du temps, seulement cinq seront disponibles et encore faut-il que le client trouve son bonheur parmi ces cinq. Un bon boulot pour devenir fou !

Quand je me suis lancée dans la rédaction, je voulais avoir un nom qui accroche, un nom qui ait une histoire, un  nom qui définisse qui je suis et ce que je fais. Le nom Rédactographe m’est rapidement apparu comme une évidence.

Rédactographe, ce nom qui dit ce que je fais

Mon métier, celui de rédactrice, est compris dans le nom même de mon entreprise. Une personne lisant mon nom aura rapidement trouvé ma fonction. Reste ensuite à lui expliquer en quoi consiste le travail de rédactrice, qui est finalement bien peu connu en dehors du monde de la communication. Mais ça, c’est une autre histoire !

Rédactographe, le nom qui porte mon histoire

Comme je l’explique dans mon portrait, j’ai durant mon doctorat rédigé une thèse sur des mots particuliers que l’on appelle composés néoclassiques : des mots formés à l’origine dans le vocabulaire scientifique, avec des morceaux empruntés au grec ou au latin, par exemple psychologue, ostéopathe ou cartographe. Aujourd’hui, le vocabulaire courant imite ce vocabulaire scientifique : un travail est chronophage, un raisonnement est capillotracté et un journaliste musical se dit musicologue. J’ai donc souhaité inventer un mot qui reprendrait un de ces morceaux classiques pour le nom de mon entreprise, comme une trace de mon ancienne vie.

Rédactographe, le nom qui fait référence à un autre pan de ma vie

Avant Rédactographe, il y avait aussi La Polygraphe. Ce blog personnel, que j’ai créé il y a un an avec la volonté d’écrire, de partager, portait déjà cette histoire. Ce nom me ressemble, et j’aime me présenter comme telle. Quand j’ai dû penser un nom pour mon entreprise, le relier à celui de mon blog permettait pour moi de conserver une même ligne.

Rédactographe, le nom qui dit comment je travaille

Ce que j’avais montré dans ma thèse, c’est que ces composés néoclassiques, même quand ils sont formés dans le vocabulaire courant et non plus scientifique, le sont pour apporter un caractère technique ou expert en la matière. J’aime que le nom Rédactographe marque cela : un travail de rédaction de qualité, fondé sur une recherche scientifique de termes, sur une expertise de la langue française. Ce nom permet de me démarquer des autres rédacteurs et d’afficher une vraie valeur ajoutée.

Rédactographe, un nom unique

Si vous cherchez « Rédactographe » sur le web, vous ne trouverez que moi, et c’est bien ma chance ! Les noms de domaines étaient libres, le nom n’a jamais été déposé. Cela constitue d’ailleurs ma prochaine étape, d’acheter ma marque et de déposer le nom.

Finalement, ma plus belle victoire aujourd’hui, est d’entendre des gens dire de moi que je suis rédactographe, comme si avec mon nom j’avais créé ma fonction, mon métier. J’espère en tout cas redonner à la fonction de rédacteur ses lettres de noblesses, en ne transigeant pas sur la qualité, et en proposant un vrai savoir-faire.

Et vous, comment avez-vous choisi le nom de votre entreprise ? Quelles difficultés avez-vous rencontrées ?

Votre commentaire