requête

Requête : n. f., ce que l’internaute va taper dans la barre du moteur de recherche Google ou crier en saisie vocale alors qu’il s’apprête à faire cuire des oeufs et qu’il ne connait pas le temps de cuisson idéal pour qu’ils soient mollets.

Qu'est-ce qu'une requête ?

La requête c’est le fait d’interroger un moteur de recherche, comme Google, en utilisant un ou plusieurs mots-clés. C’est sur ces recherches que nous allons nous appuyer pour définir la stratégie de référencement naturel de votre site web.

Et pour bien optimiser son site, il faut avant tout comprendre l’intention de l’internaute cible lorsqu’il recherche un mot-clé sur la search bar de Google. L’intention de recherche est le contenu que souhaite obtenir l’internaute lorsqu’il tape une requête sur un moteur de recherche.

Quels sont les différents types de requêtes ?

Les internautes effectuent des recherches sur Google pour plusieurs raisons. Soit ils recherchent une information, soit ils recherchent un produit pour l’acheter, soit ils cherchent une entité précise. Ces trois types de recherches ont un point en commun : l’internaute fait confiance au moteur de recherche pour trouver des résultats précis, qui correspondent au mieux à ce qu’il recherche.

Requêtes navigationnelles

Elles représentent plus de la moitié des requêtes effectuées sur les moteurs de recherche. Mais qu’est-ce qu’une requête navigationnelle exactement ? C’est une recherche pour naviguer sur une page précise. C’est-à-dire que l’internaute va saisir dans sa barre de recherche le nom d’une entreprise, d’une marque, un nom domaine ou un url. Il sait exactement où il veut se rendre. Par exemple, Facebook est la marque la plus recherchée sur Google.

Requêtes informationnelles

Ici, l’internaute pose une question au moteur de recherche. Il souhaite une réponse claire et précise de Google, et avoir plus d’informations sur le sujet en question.

Par exemple, un internaute se demande dans quel salon de thé aller à Bordeaux. Il y en a plein ! Comment choisir ? Il va donc se rendre sur Google et saisir la question “Quel est le meilleur salon de thé de Bordeaux ?”. En réponse à cette requête, Google va lui donner des sites d’avis consommateurs, des médias locaux de bonnes adresses ou des blogs spécialisés sur le sujet.

Le blog est d’ailleurs l’une des meilleures solutions pour produire des contenus en réponse à ces recherches informationnelles.

requete-google

Google propose aussi aux internautes les “Autres questions posées”, que vous connaissez peut-être en anglais sous le nom “People Also Ask (PAA)”. Ici, dans un cliqué-déroulé, Google va répondre immédiatement à des questions précises, autour du même sujet que la requête saisie. Cet outil va nous aider à sélectionner sur quels mots-clés positionner votre site web, afin de répondre au mieux aux requêtes de vos cibles.

Requêtes transactionnelles

Ce type de requête est saisi par un internaute qui veut passer à l’action. Acheter un produit, télécharger un document, s’inscrire à une newsletter, réserver un hôtel… La requête transactionnelle est donc composée de plusieurs mots précis. Par exemple, la recherche : “acheter du thé blanc” est transactionnelle. À la différence de la requête informationnelle, l’internaute est prêt à passer à l’action.

Focus sur les différents types de mots-clés

Peu importe l’intention et le type de la requête, les mots-clés correspondants seront considérés comme étant de courte traîne lorsque les requêtes sont effectuées chaque mois par de nombreux utilisateurs et qu’elle donnent lieu à une forte concurrence. Au contraire, nous parleront de mots-clés de longue traîne quand ils seront plus spécifiques, appartenant à des marchés de niche.

Les requêtes : un challenge évolutif

Chaque seconde, il y a 80 000 nouvelles recherches sur Google, soit 6,9 milliards par jour. Et le plus fort c’est que 15% de ces requêtes sont de nouvelles recherches, soit 500 millions par jour !

Les requêtes ont aussi maintenant tendance à s’allonger. De plus en plus de mots, pour laisser place de plus en plus à des phrases. En effet, les internautes utilisent de plus en plus de mots-clés ainsi qu’un langage plus naturel, plus oral. C’est dû à l’accessibilité du moteur de recherche : Google est là pour répondre à toutes les questions. C’est un partenaire sympa, un allié du quotidien qui a la réponse à tout. Nous allons donc nous adresser à lui de manière naturelle, comme à un proche. Par exemple, la saisie vocale sur mobile va nous pousser à dire “Google, où est-ce que je peux trouver du thé pas cher ?” à la place de “acheter thé pas cher”, qui ne fait pas du tout naturel dit à l’oral.

Vous l’aurez compris, les requêtes sont en constante évolution. Elles suivent les actualités, les tendances, la société, la période… Et elles s’adaptent au moteur de recherche que nous consultons au quotidien : Google. La difficulté aujourd’hui est que pour une même intention de recherche, il y a des dizaines de requêtes possibles… “Où boire du thé à Bordeaux ?”, “salon thé bordeaux”, “Quels sont les meilleurs salons de thé à Bordeaux ?” : ce sont au final toutes les mêmes intentions, formulées différemment. Chaque utilisateur fait des phrases différentes, et c’est ce qui est intéressant dans le référencement. Alors dans cette jungle de recherches, comment déterminer quelle requête une cible va chercher ?

Intentions de recherche des internautes : primordiales pour le référencement naturel

Identifier ce que recherchent les internautes cibles est essentiel, mais comprendre leurs intentions de recherche l’est encore plus.

Pourquoi ? Parce qu’une intention de recherche nous permet de comprendre ce qu’une cible attend comme réponse. Et à partir du moment où nous connaissons ses besoins, ses attentes ou ce qu’elle cherche comme informations, nous pouvons nous positionner sur un mot-clé particulier qui va optimiser votre page web et diriger la cible vers votre site. C’est un très bon moyen de définir les contenus que vous allez produire pour toucher votre cible – articles de blog, pages services, etc. Par exemple, si vous êtes un salon de thé bordelais, nous pouvons identifier des requêtes comme “Où boire un thé matcha à Bordeaux” ou “salon de thé ouvert dimanche bordeaux” : nous positionnerons la première – informationnelle – sur un article de blog ou un guide d’achat et la seconde – plus transactionnelle – sur une page de vente.

D’autre part, comprendre l’intention de recherche permet de mieux positionner un site dans la page de résultats de Google. En effet, pour une requête donnée, le moteur de recherche sélectionne dans son index les sites qui sont les mieux optimisés, en termes de sémantique ou de popularité. Un contenu pertinent et qualitatif, répondant à l’intention de recherche et déployant le champ lexical de la requête sera mieux classé : c’est la loi du référencement naturel – SEO.

✏  Afin de d’améliorer le référencement d’un site internet, il est fondamental de démarrer une stratégie par un audit sémantique. Celui-ci analyse les requêtes et intentions de recherche de vos cibles. Ensuite, les mots-clés sont sélectionnés puis développés dans des pages dédiées à leur optimisation. Cela s’inscrit dans une stratégie de contenus globale. Contactez-nous : nous vous aiguillerons sur la meilleure stratégie à adopter.

Découvrez d'autres mots autour du référencement naturel...

Vous aimez le contenu ?

Nous aussi.

Arpentez tous les mois nos Rédactologies en vous inscrivant à notre newsletter.