Rédaction d’un contenu web : les bases à connaître avant de se lancer​

La rédaction de contenus web, ça vous parle ? Dans votre panoplie de super-communicant, cette arme pourrait bien vous faire gagner quelques batailles dans la guerre du web. Lieux d’expression et leviers de visibilité, les contenus web sont la meilleure vitrine que vous pourrez donner à votre entreprise. Prêt à en découdre ? ⚔️

Vous aimez les raccourcis ?

Si pour vous, le maillage interne est une technique de tricot, et le blog, un passe-temps de globe-trotter, alors restez avec nous. Optimisation, mot-clé, SEO, requête et autres noms barbares font partie du quotidien des rédacteurs web. Mais rassurez-vous. Nul besoin de vous reconvertir pour comprendre et maîtriser ces termes. Ourse dissipe pour vous le brouillard qui entoure cette notion nébuleuse : la rédaction web.

La rédaction web VS le reste du monde 👊​

Face à votre écran, les idées fourmillent. Mains échauffées, phalanges craquées, et c’est parti pour des envolées lyriques… Stop ! Vous ne vous préparez pas à l’écriture du futur prix Goncourt, mais bien à la rédaction de contenus pour le web… Mais c’est quoi au juste, la différence ?

Rédiger pour le web​

Garder l’attention du lecteur : telle est l’une des tâches d’un rédacteur web. Mais les internautes sont plus dissipés que des chats face à une pelote de laine. 🐱 Pour qu’ils restent focus, la rédaction web se plie à différentes règles. Le but est de faciliter autant que possible la lecture de l’internaute.

La seconde différence avec la rédaction littéraire ou journalistique, c’est que la rédaction web répond à des objectifs marketing. Une fois l’internaute sur votre page web, que voulez-vous lui faire faire ? Acheter ? S’abonner ? Mieux se renseigner ?

Rédiger partout sauf sur le web​

Quand on parle article et rédaction, on pense gros titres. L’objectif des contenus journalistiques : informer et charmer les lecteurs. Et seulement les lecteurs. Dans un article, les informations sont plus ou moins enrobées par le style du rédacteur. Autrement dit, il utilise (presque) les mots qu’il veut, quand il veut, où il veut. Le tout, c’est que ça rentre sur sa page.

En littérature, cette liberté est d’autant plus frappante. La qualité des textes d’un écrivain dépend de sa plume. La lecture est un divertissement. Et le contenu, une œuvre du 5e art, tant dans sa structure que dans ses mots.

Attention spoiler : la rédaction d’un contenu web n’offre pas autant de liberté. Et c’est normal. Les contenus web ont une autre cible que les lecteurs : Google.

La rédaction web s’adresse à deux cibles ✌️​

La rédaction web répond au besoin d’un internaute de chair et d’os​

Imaginons : vous voulez détacher votre tapis sur lequel votre chat vient de renverser un verre de vin (en vous regardant dans les yeux, l’insolent). Vous tapez votre question sur Google “comment retirer du vin sur un tapis”, cliquez sur l’un des premiers résultats et cherchez la réponse dans l’article.

Parce qu’un rédacteur web a bien fait son travail, vous obtenez une réponse en quelques minutes. Reste à savoir si les astuces de l’article fonctionnent vraiment.

Avec cet exemple, nous touchons au premier objectif de la rédaction web : répondre au besoin d’un humain. Dans le milieu, on parle d’ailleurs de requête.

Un contenu web de qualité, c’est donc un contenu qui répond avec précision et efficacité à une recherche. Et trouver des idées de requêtes nécessite de savoir entrer dans l’esprit de votre cible. C’est l’un des points abordés dans notre formation en rédaction web.

La rédaction web susurre des mots doux à Google​

Ce moteur de recherche étant le plus utilisé à travers le monde, il sert de référence. Et à la façon de Dewey, dans Malcolm, c’est lui qui décide de la visibilité d’une page web : ” Toi, on te voit. Toi, on te voit. Toi, on te voit pas.” ☠️

Plus votre contenu aura ses faveurs, plus votre page web sera visible parmi l’infinité de contenus présents sur Internet. Et plus facilement les lecteurs tomberont sur votre site web. CQFD.

Bien évidemment, pour trier les contenus, Google se base sur certains critères. Et là, vous vous posez la question à un million : comment créer des textes qui répondent à ces critères ?

Les bases de la rédaction de contenus web​

C’est bien beau de rédiger du contenu web, mais quand ce n’est pas votre métier, c’est tout de suite plus compliqué. Que vous soyez chef d’entreprise, chargé de communication ou free-lance, vous ne jurez que par une chose : l’efficacité. Et ça tombe bien, car c’est aussi ce que les internautes recherchent.

La rédaction de contenus web, c’est pour qui ? 🎯​

C’est le nerf de la guerre : au-delà de Google, qui est-ce que vous ciblez ? Des humains. Oui, mais encore ? Des jeunes ? Des propriétaires de chat ? Des célibataires ? Sans identifier de cible, une marque cherche à s’adresser à tout le monde. Sauf qu’à vouloir parler à tout le monde, on ne s’adresse à personne.

Votre cible est la ligne directrice de votre stratégie de contenus. C’est d’elle que découle ce qu’on appelle votre persona. En rédaction web, et plus globalement en marketing, connaître son persona sur le bout des doigts est un véritable atout. C’est d’ailleurs pour cette raison que notre formation en rédaction web commence par sa création.

Vous ne savez pas ce qu’est un persona ? 

Si vous rencontriez le client parfait, celui à qui vous êtes sûr de vendre votre produit ou service, à quoi ressemblerait son profil ? Créer un persona, c’est répondre à cette question de façon détaillée.

Comment écrire pour sa cible ET pour Google ?​

C’est ici que nous allons répondre à la fameuse question à un million.

🔍 Trouvez les bons mots-clés​

Sans jeu de mots poussif, c’est la clé d’un contenu web pertinent. Par définition, un mot-clé correspond à la requête qu’effectue un internaute sur Google.

Que cherche votre cible ? Se renseigner sur les bottines les plus tendances ? Ou acheter en ligne des bottines particulières ? En fonction de la requête, le mot-clé sera différent, et votre page web aussi. Un article de blog n’a rien à voir avec une page de vente. Que ce soit dans son contenu ou vis-à-vis de son objectif.

🤓 Utilisez ces mots-clés correctement​

Tout votre contenu doit tourner autour de votre mot-clé. En langage SEO (ou référencement naturel), on parle d’optimisation d’un texte. Cette technique vise à faire comprendre à Google qu’il doit s’intéresser à ce que vous racontez. D’abord, parce que vos contenus sont absolument géniaux. Et ensuite, parce qu’ils répondent parfaitement à la requête de votre cible. Et ça, c’est tout ce que Google veut. Transmettre des informations à ses internautes de la façon la plus juste possible. Qu’ils cherchent à connaître l’âge de Brad Pitt ou à acheter des chaussons en forme de poisson.

La règle d’or de la rédaction web : un mot-clé = une page web.

Vous ne savez pas comment vous y prendre pour utiliser les mots-clés qui colleront aux recherches de votre cible ? Ourse vous apprend la méthode.

🫡 Donnez de la structure à votre texte

Qui a déjà eu envie de lire un bottin ? Personne. Évitez donc les contenus trop lourds. Plus votre texte est aéré, meilleure sera la lecture. Organisez vos pages selon une titraille logique et pertinente. Et hiérarchisez vos informations en suivant le principe de l’entonnoir : des plus importantes au moins essentielles. Votre titre principal (appelé H1) sera le plus lisible, en haut de page. Viendront ensuite les sous-titres H2, H3, et éventuellement H4. 

🫧 Rédigez un contenu impeccable

Vous voilà sur le site web d’une marque que vous venez de découvrir. Le contenu est bourré de fautes. Vous scrollez partout pour trouver des informations. Et les phrases sont aussi longues qu’un texte de Proust. Bref, la lecture est périlleuse. Allez ciao.

Vos textes doivent avant tout répondre aux recherches des internautes. Sur une page, ces derniers doivent trouver les informations dont ils ont besoin en un rien de temps. Pensez clarté, concision : des phrases courtes, des mots justes, le tout dans un style percutant et agréable. Soignez bien votre contenu. Si nécessaire, faites appel à des outils de correction.

🔗 Construisez un maillage interne

“Super intéressant cet article. Bon, bah, salut.” Ça, c’est la réaction d’un internaute lorsqu’il arrivera à la fin de votre texte et que… rien. Pas de bouton (aussi nommé Call To Action) qui l’encourage à lire d’autres contenus. Pas de liens distillés çà et là dans le texte pour qu’il navigue avec curiosité dans votre site.

Un contenu web a un objectif marketing. Le maillage est là pour aider à remplir cet objectif. Et pour autre chose, mais ça, on se le réserve pour la formation rédaction web.

Où est-ce qu’on applique les règles de la rédaction web ? 🤔

Question basique, mais utile : sur quelles pages rédiger du contenu web ? Par définition, un contenu web, c’est n’importe quel contenu qu’on trouve… sur le web. Mais après vous avoir parlé de mots-clés et d’optimisation, on ne peut pas s’en tenir à cette simple définition.

De façon générale, on cible une stratégie de contenus sur :

✨ Les articles de blog. Très utiles pour votre site web, ils vous permettent de montrer votre passion et votre expertise. Vous vendez des piscines ? À vous les articles sur les produits d’entretien, les dernières tendances de votre catalogue, ou les plus belles piscines de stars. Ça montre à Google et aux internautes que vous en savez long sur votre domaine.

✨ Les guides et comparatifs. Même but que pour le blog, mais on se focalise ici sur vos produits ou services.

✨ Les pages de contenus (Logique). Ces pages ne sont pas des articles. Elles font partie de la structure de votre site web et donnent des informations importantes. Mais, à l’instar d’un article, elles ont un objectif d’optimisation afin d’obtenir plus de trafic. Si l’accueil de votre site fait office de hall principal, ces pages sont des entrées de services (mais soignées).

Comment trouver l’inspiration pour rédiger un contenu web ?

Un des principes clés de la rédaction de contenus web : la régularité. Vous avez écrit 3 articles le mois dernier et vous avez explosé les scores de visibilité sur Google. Bravo, mais ne vous reposez pas sur vos lauriers pour autant. Car les moteurs de recherche aiment les sites web vivants. Évitez donc de faire prendre la poussière à votre plus belle vitrine, et renouvelez vos contenus régulièrement.

Votre cible est une source infinie de contenus

Entre vos différentes missions du quotidien, il est parfois difficile de prendre le temps de réfléchir à des idées de contenus. C’est là qu’intervient votre cher et tendre persona. Il est une véritable source d’inspiration pour la rédaction de vos textes. Mettez-vous à sa place, endossez sa cape et demandez-vous : qu’est-ce que je pourrais bien chercher sur Google ?

Les contenus d’IA ? Oui, mais attention 🤖

Si le syndrome de la page blanche vous guette, vous auriez tort de négliger l’Intelligence Artificielle. Elle peut vous donner des clés, tant au niveau des idées que de la structure de vos textes. Mais attention, une IA ne substitue pas à l’humain, elle n’est qu’un outil. Pour donner vie à vos rédactions, y mettre une touche de subtilité et coller à l’identité de votre marque, vous devrez repasser sur sa production.

Après ces quelques tips, vous voilà enfin prêt à attaquer la rédaction de vos contenus web. Mais on sait que se lancer seul face à son écran peut être difficile. Les articles et tutos font une partie du job, mais c’est toujours plus sympa d’apprendre en groupe, dans la joie et la bonne humeur, n’est-ce pas ?


Pssst, qui veut un bonus ? 😉

La rédaction de contenus web : l’atout phare de la stratégie SEO

Peut-être avez-vous déjà entendu le terme SEO au détour d’une conversation ? Ou par le biais d’une agence spécialisée ?

Aussi appelé référencement naturel, le SEO (pour Search Engine Optimization) utilise différentes méthodes pour brosser l’algorithme de Google dans le sens du poil. Dans une stratégie SEO globale, la rédaction de contenus joue un rôle crucial.

En rédaction web, le SEO consiste à optimiser un texte en fonction d’un mot-clé. L’objectif : atteindre le haut du panier pour figurer parmi les premiers résultats de recherche. Et générer ainsi un max de trafic.

Attention ! Ce n’est pas parce que vous avez bourré vos textes des mots recherchés par les internautes que vous avez fait le job. Si vous copiez plusieurs fois un contenu web qui a fait ses preuves, vous vous doutez bien que les robots de Google vont finir par s’en rendre compte. Car oui, ce dernier peut parfois être sans pitié. Il n’hésitera pas à vous tacler si vous ne respectez pas les règles de bonne conduite.

Tout est donc question d’équilibre. Séduire sans trop en faire, jouer avec les codes des moteurs de recherche, et surtout, surtout, bien comprendre les attentes et les besoins de sa cible.

Vous savez déjà ce qu’est un mot-clé sans savoir comment parfaitement l’utiliser ? Notre formation en rédaction web avancée sera plus adaptée.

Vous aimez le contenu ?

Nous aussi.

Arpentez nos Rédactologies en vous inscrivant à notre newsletter.