ux writing

UX writing : n. m. emprunté à l’anglais. Pour les non-anglophones, l’User eXperience writing, ce n’est pas utiliser son expérience pour écrire… C’est une écriture centrée sur l’expérience des utilisateurs, à la manière de l’UX design.

 L’UX Writing répond à une problématique universelle : comment améliorer l’expérience utilisateur, non pas par le design, mais par les mots ? Parce que la rédaction sur le web n’a pas seulement un but SEO. Elle doit écouter les utilisateurs cibles, répondre à leurs questions. Utiliser les mots justes ! C’est dans cette optique que l’UX writing a été instituée par Google en 2015. Depuis, beaucoup d’entreprises y ont recours afin d’adapter leurs contenus éditoriaux à leurs utilisateurs.

C’est quoi l'UX writing ?

L’UX writing c’est un type de rédaction centré sur l’expérience des utilisateurs – User eXperience -, soit les utilisateurs qui consultent un site, et qui mobilise les principes de l’UX design – le design centré sur le parcours de l’utilisateur. Cette manière d’écrire permet à l’utilisateur de s’identifier, d’interagir, de faire confiance et d’acheter plus facilement sur le site web d’une entreprise.

Pour bien comprendre l’UX writing, pensez à l’UX design. Ce dernier prend en compte l’utilisateur pour lui procurer une expérience positive par le biais du design. Eh bien, l’écriture UX c’est exactement pareil, mais par le biais des mots, du rédactionnel.

On va donc retrouver l’UX writing, aussi appelé rédaction UX, absolument partout sur un site web, aux côtés de l’UX design : CTA, menus, titres, notifications, formulaires, pages d’erreur 404, mentions légales… Mais aussi, par extension, sur l’intégralité des supports de communication de l’entreprise, afin de respecter une même ligne éditoriale.

Par exemple, cette méthodologie de rédaction, accompagnée de l’UX design, va transformer une simple page de contact banale en une page de confiance, où l’on a vraiment envie de contacter l’entreprise. Boostant en même temps son taux de transformation, eh oui, les mots font vendre. Un beau design ne fait pas tout !

Quels sont les enjeux de l’UX writing ?

L’UX writing a 3 enjeux principaux :

  • Marketing, à savoir proposer des contenus éditoriaux adaptés aux clients, pour les pousser à passer à l’achat ou les fidéliser
  • Stylistique, qui va permettre de différencier la marque, de lui donner une vraie personnalité et de rester ancrée dans la tête des consommateurs
  • Technique, car il ne faut pas oublier le côté sémantique lié au référencement naturel (SEO)

Comment rédiger en UX writing ?

L’écriture UX est à la fois complexe, contradictoire, mais plutôt simple une fois qu’on a bien analysé l’utilisateur cible et la concurrence. Il faut d’un côté écrire court pour ne pas perdre son client, tout en utilisant les bons mots et en restant assez long pour draguer les crawlers – robots – de Google et atteindre la première page : en bref, un sacré challenge (que nous adorons relever chez Rédactographe) ! Alors pour toucher votre utilisateur cible dans le mille, voici quelques conseils à suivre.

Connaître son client par cœur

Le rédacteur web, ou l’UX writer, va littéralement incarner la voix, le ton, les valeurs et les mots de l’entreprise. Il doit écrire en se mettant constamment à la place de l’utilisateur. Et pour cela, il faut bien le connaître et être capable de répondre à n’importe quelle question à son sujet…

  • Qui est mon utilisateur cible ?
  • Comment s’exprime-t-il ?
  • Que veut-il ? Que cherche-t-il ?
  • Pourquoi a -t-il besoin de tel service ou produit ?
  • De quoi a-t-il peur ?
  • Que veut-il entendre ? A-t-il besoin d’être rassuré ou besoin de conseils ?
  • Quelle est sa demande principale en arrivant sur cette page ?

Avant de se lancer dans l’écriture, il faut donc connaître son utilisateur cible par cœur. Plus on le connait, plus il est simple d’adapter sa rédaction UX.

Choisir les bons mots et soigner votre style d’écriture

Vous allez voir, choisir les bons mots n’est pas si compliqué lorsque l’on connaît bien sa cible ou ses cibles. Elles parlent d’une certaine manière, elles ont certains problèmes et besoins similaires. Et il faut viser là-dessus, leur dire LE mot qu’elles ont besoin d’entendre. Dans la rédaction UX, il n’y a pas de place pour un jargon incompréhensible ni de phrases complexes. Alors si vous ne savez pas si tel mot va être compris par votre client, changez-le par un autre. Parlez-lui simplement, avec des mots accessibles, soyez rapide et efficace.

Être authentique, convaincant

Et choisir les bons mots va vous permettre d’être authentique. Parce que si vous parlez comme votre client et que vous vous lui faites comprendre que vous connaissez tous ses besoins, il va vous trouver authentique. Voyez cela à la manière d’un ami à qui l’on peut faire confiance, qui sait nous rassurer et nous convaincre car il nous connaît bien.

Développer une personnalité de marque

Si vous utilisez ces bonnes pratiques d’UX writing vues jusqu’ici, vous allez atteindre le graal : se construire une personnalité de marque unique, reconnue par tous. À la manière de Netflix qui est connu pour son humour et sa personnalité de jeune ultra-connecté et dynamique.

À travers chaque phrase écrite, il est important que vos lecteurs sentent votre authenticité et vos valeurs, qui forgent votre personnalité. Et cela peut passer par différents leviers : l’humour, des phrases longues avec un style particulier, une écriture très jeune avec des émojis, un storytelling poignant…

Quand une marque a une vraie personnalité et que l’on ressent qu’elle est sincère, authentique, on ne peut que lui faire confiance et se souvenir d’elle.

Appliquer les règles de la rédaction web

Bien entendu, l’UX writing s’appuie sur les règles de la rédaction web. Il faut donc continuer à les respecter au maximum. Parce que les utilisateurs ciblés restent des internautes, qui parcourent en travers chaque contenu de votre site web à la recherche de ce qui les intéresse le plus. Ils vont donc s’arrêter sur ce qui les attire le plus : les titres, les listes à puces, les images et leurs légendes, les mots en gras, les phrases courtes et les mots simples…

Respecter sa ligne éditoriale

Vous n’allez pas y échapper, une ligne éditoriale ça se respecte sur tous les supports de communication ! Ce n’est pas parce qu’on rédige de manière optimisée pour l’UX qu’on en oublie les fondamentaux pour autant. Alors pendant votre rédaction et vos prises de décisions concernant l’UX writing, veillez à bien suivre votre ligne éditoriale. Parce que tout pas de côté qui ne colle pas à votre personnalité sur d’autres supports peut perdre vos utilisateurs. On ne passe pas du tutoiement au vouvoiement comme ça, ou encore d’un style très professionnel à un style 100% fun et décontracté !

Rédiger chaque page avec la méthodologie de l’UX writing

Quand on rédige de manière UX, il ne faut rien oublier. Il faut suivre et accompagner l’utilisateur, et cela où qu’il aille sur le site web. S’il tombe sur un contenu non-rédigé de manière UX, il va sûrement être perdu. Alors prenez soin de bien travailler chaque page, chaque contenu de votre site web, y compris les messages d’erreurs, les pages ERROR 404, les cookies, les mentions légales… Votre utilisateur doit se sentir accompagné sur toutes les pages, votre personnalité doit donc ressortir pour le rassurer, le conseiller, l’informer.

4 exemples d’UX writing

Un exemple tout simple, que vous voyez sûrement tous les jours : Netflix. Sur sa page d’accueil, au lieu de dire un basique « choisir un profil », la marque a fait le choix de faire référence au jeu « Qui est-ce ? », créant ainsi une interface tout de suite plus ludique et qui nous met dans un bon mood pour regarder une série.

ux writing netflix

Avec la mutuelle Alan, on n’a vraiment pas l’impression de parler à un robot. On voit que de vrais humains se trouvent derrière ce site web et sont prêts à nous répondre à tout instant. Et cela passe par le wording, par les explications vraiment simples, l’utilisation d’un langage et de codes jeunes avec des expressions ou encore des émojis.

mutuelle alan ux writing

Autre exemple de site web qui révolutionne les codes de la rédaction grâce à l’UX Writing, Airbnb, qui rend les réservations et autres demandes simples en répondant directement à la question qui nous taraude : vais-je obligatoirement être débité.e tout de suite ? Avec une simple phrase, la plateforme nous rassure et on lui fait directement confiance.

airbnb ux writing

Allez, un dernier pour la fin : Greenweez. Que ce soit sur une page d’erreur ou pour les cookies, la marque fait preuve d’originalité mais surtout d’authenticité. Elle explique tout à l’utilisateur, le redirige si besoin et celui-ci voit qu’il peut lui faire confiance.

ux writing greenweez
ux writing greenweez

✏ Maintenant, que nous avons éclairé vos lanternes sur l’UX writing, c’est quoi la suite ? Vous vous lancez ou vous préférez faire appel à notre agence éditoriale ? Contactez-nous pour échanger sur votre projet de rédaction UX !

Les autres mots ...

Vous aimez le contenu ?

Nous aussi.

Arpentez tous les mois nos Rédactologies en vous inscrivant à notre newsletter.